S’abonner

Comment définir mes contreparties ?

 

Les contreparties sont absolument essentielles dans la réussite de votre projet !

Vos contreparties doivent être en lien avec le projet ou avec votre univers !

Il ne faut pas se contenter de proposer les produits ou services qu’offre le projet mais imaginer des contreparties inédites, originales et créatives (ex : un restaurant qui propose à ses contributeurs de créer un plat à leur nom).

Pensez à des contreparties qui permettront de mobiliser le plus de monde possible.

 

 

Les contreparties doivent permettre à chacun d’y trouver son compte.

Il faut donc respecter 2 principes, à savoir :

- Le contributeur est plus qu’un client, il doit se sentir privilégié

Il faut donc définir les prix des contreparties en dessous de leur valeur marchande (tout en conservant une marge suffisante pour dégager des fonds en vue de la réalisation du projet).

Il faut également offrir des avantages dont seuls les contributeurs bénéficieront (expériences ou services exclusifs). Vos contreparties sont pour vous l’opportunité de rencontrer vos contributeurs et de renforcer vos liens avec votre communauté.

Enfin, il faut reconnaître et remercier publiquement les contributeurs.

 

Faites-en sorte que vos contreparties apparaissent comme des bons plans pour vos clients, c’est la clé pour en convaincre le plus grand nombre.

Les contreparties peuvent inclure tout ce qui donnera à vos clients le sentiment qu’ils sont spéciaux et chers à vos yeux pour vous avoir aidé. Nous encourageons les récompenses dont le coût est raisonnable mais la valeur aux yeux du contributeur grande.

 

 

- Les contreparties doivent être de divers types et associées à des montants de don différents

 

Des montants de contributions différents doivent être associés à vos contreparties :Exemple : 5€-10€-25€-50€-75€-100€-200€-500€

Assurez-vous d’avoir défini des paliers de don suffisamment espacés ! Les paliers les plus importants car les plus souvent choisis par les contributeurs sont 25 et 50 euros.

Un premier palier à 5 ou 10 euros est important car permet aux petits budgets de bénéficier d’une contrepartie !

Il est important de proposer suffisamment de contreparties adaptées aux contributions raisonnables.

Les contributeurs n’ont pas tous les même moyens, il faut donc s’assurer que chacun puisse, à son échelle, participer au projet.

 

Il existe 3 types de contreparties :

- Marchande (un bien/ un service à tarif préférentiel). Exemple : une formule repas.

- Symbolique (un remerciement personnalisé). Exemple : une plaque aux noms des

contributeurs

-Expérientiel (un cours, un atelier, un événement, etc). Exemple : un cours de cuisine

 

 

Vous pouvez également imaginer des contreparties « Pack » avec plusieurs offres qui peuvent être un mix de contreparties marchandes, symboliques ou expérientielles.Par exemple, si vous proposez des bons de réduction, le cœur de la contrepartie ne doit pas être la réduction.

 

Il vous faut des contreparties pour tous vos contributeurs potentiels et leurs montants de contribution.

La valeur de la contrepartie aux yeux des contributeurs doit être proportionnelle à la hauteur du soutien.

Ne mettez pas non plus trop de contreparties! Nous vous conseillons d’en proposer entre 5 et 10.

Pour vous inspirer, rendez-vous sur notre bibliothèque de contreparties !

40% des contributeurs ne réclament pas leurs contreparties une fois le projet réalisé, donc soyez généreux, vous y perdrez difficilement.

 

NB : ne pas oublier ceux qui ne pourront se déplacer en proposant certaines contreparties qui peuvent être envoyées par voie postale.

Cet article vous a-t-il été utile ?
Utilisateurs qui ont trouvé cela utile : 1 sur 1
Vous avez d’autres questions ? Envoyer une demande